‘La vision du président de la République, est de repositionner le Togo dans le concert des Nations’, Professeur Robert Dussey

Professeur Robert Dussey à droite
Professeur Robert Dussey à droite

Après une année d’intenses activités diplomatiques, le ministre togolais chargé des Affaires étrangères, Professeur Robert Dussey, fait le bilan de 2016 et lève un pan de l’almanach 2017 de la diplomatie togolaise.

 M. le ministre, comment se porte aujourd’hui la diplomatie togolaise ?

Professeur Robert Dussey : ‘La diplomatie togolaise se porte bien – vous, journalistes, vous êtes d’ailleurs  les témoins du « grand retour du Togo sur la scène internationale ». L’agenda de cette année 2016 finissant, l’illustre si bien comme vous l’aurez constaté vous-même…’

 Après une année d’intenses activités, place au bilan. Quelles sont les grandes actions menées par votre département en 2016 ?

Professeur Robert Dussey : ‘Pour nous, chaque jour, chaque semaine et chaque mois comptent pour relever les défis de la diplomatie togolaise. La vision du président de la République, est de repositionner le Togo dans le concert des Nations  –  ce qui explique les nombreuses actions de la diplomatie togolaise, qui vont de la visite ici à Lomé ( 3, 4, 5 janvier 2016) de Gerd MÜLLER, ministre allemand de la coopération et du développement ; à l’initiative réussite diaspora (15 janvier 2016), une première en Afrique sub-saharienne ; en passant par le printemps de la coopération germano-togolaise (3, 4, 5 avril 2016), un événement unanimement apprécié par Berlin et Lomé ; sans oublier la semaine de l’intégration africaine, célébrée avec faste (23 au 28 mai 2016) ; la 3ème édition du Comité d’Orientation Stratégique Afrique de l’Ouest-Union européenne (22 au 24 juin 2016) ; les Consultations Afrique-Chine-USA pour la paix (27 au 28 juillet 2016).

A cela, s’ajoutent les visites d’Etat du président Faure Essozimna GNASSINGBE en Chine (29 au 2 juin 2016), en Allemagne (8 au 3 juin 2016), en Israël (7 au 11 août 2016), et au Kenya (11 au 13 décembre 2016), mais aussi, celle de Manuel VALLS, l’ancien Premier ministre français, à Lomé.

L’almanach 2016 de la diplomatie togolaise, retiendra également, le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, tenu du 10 au 15 octobre dernier.

Evidemment, parler de ce sommet, c’est évoquer la CHARTE DE LOME, une première en Afrique !’

Quelle activité, vous a le plus marqué ?

Professeur Robert Dussey : ‘En tant que journaliste, et vu de l’extérieur, vous le savez mieux que nous ! Toutes ces nombreuses activités sont différentes les unes des autres, et donc pas comparables. Mais, elles éclairent le Togo sur la scène internationale et concourent à son repositionnement dans le concert des nations – donc, c’est le Togo qui en sort de nouveau grandi (…)’

M. le ministre, le 7 décembre dernier, vous avez encore primé les meilleurs agents de votre ministère. C’est la troisième fois que vous posez un tel acte. Sur quels critères, ces agents sont-ils retenus ?

Professeur Robert Dussey : ‘Autant nous faisons de la diplomatie économique, un outil au service du développement du Togo. Autant nous croyons que les ressources humaines doivent être de qualité – autant nous croyons qu’il fallait motiver l’ensemble du personnel pour réussir ce challenge, d’où « LE PRIX DE L’EXCELLENCE ».

Ces agents ont été jugés sur plusieurs critères notamment : la dimension sociale,  la dimension professionnelle et la dimension intellectuelle.

Evidemment, ces différentes dimensions ou critères ont été notés par un jury indépendant, appuyé par les experts de l’Agence National Pour l’Emploi (ANPE).

A cette édition 2016, nous avons donc primé 4 personnes (1 Employé, 1 secrétaire, 1 cadre et 1 haut fonctionnaire).’

 La deuxième édition du printemps de la coopération germano-togolaise se tiendra début avril 2017, sujet que vous avez d’ailleurs abordé à Berlin, lors de votre récente visite. Quelles seront les innovations ?

Professeur Robert Dussey : ‘Cette initiative « printemps de la coopération germano-togolaise » est l’expression de la vitalité des relations diplomatiques et économiques entre Berlin et Lomé.

La première édition (les 3, 4, 5 avril 2016) fut une réussite pour tous les acteurs allemands et togolais.

La deuxième édition qui se tiendra les 3, 4, 5 avril 2017, verra la participation des pays de l’hinterland  (Mali, Niger et Burkina Faso) que le Togo dessert à partir de son port en eau profonde (le seul dans la sous région ouest africaine).

Le Togo qui a une longue histoire avec l’Allemagne, mais aussi avec ses partenaires de la sous-région, donnera à l’occasion de cette deuxième édition du printemps de la coopération germano-togolaise, un cachet fortement culturel – particulièrement en faveur des peuples allemands et togolais.

Aussi, les partenaires du secteur privé dans toute sa diversité seront mobilisés pour cette deuxième édition…’

 Un dernier mot ?

Professeur Robert Dussey : ‘ Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez au Togo à travers sa diplomatie. Aussi voudrais-je saluer et remercier l’ensemble des médias et nos partenaires qui nous accompagnent dans nos activités.

Pour finir, je voudrais vous souhaiter à vous-même, à tous les hommes et femmes de médias, à nos partenaires et à tout le monde, une heureuse année de santé et de succès en 2017.’

Partager cet article: