L’African Garantee Fund (AGF), une aide salutaire aux PME-PMI africaines

M. Franck Adjagba, Directeur Général du Fonds Gari

Les PME-PMI tiennent une place des plus importantes dans le développement des pays.  » Quels que soient les angles sous lesquels sont pris le développement, il y a une Petite et Moyenne Entreprise (PME) derrière (…) », a laissé entendre le Directeur général du Fonds Gari, Franck Adjagba, ce mercredi 15 octobre au cours d’une séance d’échanges avec les journalistes sur le fonctionnement des fonds de garantie.

Selon les statistiques, dans les pays développés, les PME participent à hauteur de 40% au PIB. À contrario, leur participation n’est que de l’ordre 20% dans le PIB des pays africains notamment. Cette situation est essentiellement due aux difficultés qu’elles rencontrent dans l’accès au financement en particulier auprès des banques, empêchant leur plein développement. La raison évoquée par ces dernières est surtout les risques que présente leur financement.

Face à cette situation, constituer une garantie pour ces PME afin de rassurer les banques est la solution qu’apporte le Fonds Gari, du groupe African Garantee Fund (Fonds Africain de Garantie) depuis sa création. Son rôle est alors de couvrir partiellement les risques des banques lorsqu’elles financent les Petites et Moyennes entreprises (PME) quels que soient leur secteur d’activités. Ceci afin que ces dernières puissent accéder aisément à des financements conséquents de la part des banques, se développer et par ricochet participer de manière significative au développement du continent africain.

Que ce soit à la naissance ou au cours de son évolution, le Fonds Gari se porte de ce fait garante des PME en appuyant les institutions financières à hauteur de 50% voire plus dans l’octroi de crédit. Outre cette garantie, le Fonds Gari aide les institutions financières et les PME-PMI par le renforcement de leurs capacités managériales et particulièrement les institutions financières à apporter des solutions plus adéquates aux besoins des petites entreprises.

Ainsi, depuis 1994, forte de son partenariat avec les institutions bancaires notamment Ecobank, BOA, Orabank, Banque Atlantique etc., l’AGF est présente dans 38 pays en Afrique dont le Togo, et impacte de manière significative le développement avec plus de 4.300 PME bénéficiaires, plus de 43.700 emplois supplémentaires créés par ces derniers et une place de choix accordée aux entreprises de jeunes (60% des entreprises appuyées sont gérées par des jeunes).

Partager cet article: