> Mur du citoyen

L’ANADEB améliore le train de vie des populations à la base

12 Oct 2017


Échanges avec Directrice de l’ANADEB sur le site de la  »Maison de la Femme » de Sotouboua en construction

Pour permettre aux populations togolaises de disposer d’infrastructures adéquates pour leurs activités, des édifices, marchés, écoles, centres de santé, etc… sont construits sur toute l’étendue du territoire. Cette mission est menée par le ministère du Développement à la Base grâce à son aile marchande, l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la base (ANADEB).

Afin de garantir la livraison des ouvrages dans les délais convenus pour ceux en cours de réalisation et vérifier l’impact de ceux déjà livrés dans le quotidien de ces populations, une délégation du ministère du développement à la Base a procédé en septembre dernier à une incursion dans les régions des plateaux et centrale.

Dans la région des plateaux, la délégation a visité entre autres, les magasins construits dans l’ancien marché puis le nouveau marché entièrement construit à Anié par l’ANADEB. Des infrastructures qui sont d’une aide considérable pour les populations.

Rencontrée dans l’ancien marché d’Anié, Mme Tchilalo Pakouyem, revendeuse de céréales confie son soulagement  » Avant la construction de ces magasins, ce sont sous des hangars de fortune que nous vendions et lorsqu’il pleut, nous avions beaucoup de problèmes. Mais maintenant, avec ces magasins, nous sommes plus à l’aise. Je préfère d’ailleurs y rester pour vendre parce que cela me réduit certaines charges de transports aussi « .

Dans la région centrale, plus précisément à Sotouboua, ce sont les travaux de construction de la « Maison de la Femme » qui ont été visités. Occasion pour la Directrice de l’ANADEB, de rappeler au prestataire les délais de livraison de l’ouvrage ainsi que l’application des sanctions pour retard, selon les termes de l’accord signé entre les deux parties.

L’ouvrage en cours de réalisation, d’une valeur de 40 millions de Francs CFA est composé d’une grande salle de réunion, de salles d’expositions et d’un hangar qui viennent s’ajouter aux bâtiments déjà construits.

Une fois achevé, cet édifice permettra aux femmes d’y tenir des rencontres d’échanges, des causeries éducatives, de traiter des questions spécifiques aux femmes et d’y mener plusieurs autres activités pour leur plein épanouissement. Sa valorisation, a précisé la Directrice de l’ANADEB, se fera par le ministère de l’action sociale à l’initiative de qui les travaux sont exécutés.

joel Dagba

joel Dagba

Reporter et rédacteur chez Lfrii
joel Dagba

Les derniers articles par joel Dagba (tout voir)

Partager cet article: