L’environnement maritime et exploitation pétrolière offshore au centre d’un séminaire de 5 jours à Abidjan

Vue partielle des participants au séminaire

Ces dernières années, il est constaté que l’environnement marin dans le Golfe de Guinée est confronté à de nombreux défis dus aux activités humaines qui exposent cette zone à des menaces pour les milieux marins. Qu’il s’agisse de catastrophes écologiques d’origine accidentelle ou de rejets délibérés, la pollution sous toutes ses formes depuis plusieurs décennies reste la principale cause de dégradation du milieu marin.

C’est pour lutter contre les pollutions accidentelles des eaux marines et intérieures par les hydrocarbures qu’un séminaire est organisé du 9 au 13 avril 2018 à Abidjan par l’institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) et ses partenaires dont l’académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM) d’Abidjan, la coopération française, le centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (CEDRE) et la compagnie canadienne CNR International.

Une trentaine de participants venus de l’Afrique de l’ouest et du centre et de la France prend part depuis lundi à Abidjan à un séminaire sur l’environnement maritime et l’exploitation pétrolière offshore dans le Golfe de Guinée. Organisé par l’institut de sécurité maritime interrégional ISMI, le séminaire qui s’articule autour de la formation à la fois juridique, technique et opérationnelle vise à renforcer les connaissances des responsables du secteur public comme du secteur privé pour prévenir les risques inhérents à toute activité économique.

« Ces activités anthropiques, aussi bien sur terre qu’en mer constituent une sérieuse menace pour nos milieux marins. Aujourd’hui la quasi-totalité des pays à travers le monde mettent en œuvre les politiques et instruments conclus consensuellement en matière de protection et de préservation du milieu marin par le biais des organisations internationales, régionales et nationales », a souligné le Directeur ivoirien de l’environnement et du développement durable.

Articulé autour du thème « environnement maritime et exploitation pétrolière offshore », le séminaire intervient dans la perspective de donner aux participants, des outils et rudiments pour lutter contre les pollutions accidentelles des eaux marines et intérieures par les hydrocarbures.

Le Golfe de Guinée qui se distingue par l’existence de routes maritimes  stratégiques pour le commerce mondial et diverses activités d’exploitation de ressources d’hydrocarbures offshore est fortement exposé aux risques de pollution maritime. Selon le Directeur général de l’ARSTM, « Les déversements d‘hydrocarbures en mer sont des événements imprévisibles qui peuvent  causer des dommages importants à l’environnement, la faune et les communautés côtières. Le transport du pétrole a été responsable de plusieurs des plus grandes marées noires notamment les accidents du Prestige en 2001 et de l’Exxon Valdez en 1989 mais plus récemment un nombre croissant d’incidents majeurs originaires de l’exploration et la production offshore ».

C’est pour contribuer à une riposte efficace en cas de situation critique que cette formation est organisée par l’ISMI.

Plusieurs thèmes de gestion des crises maritimes y seront débattus entre autres l’organisation anti-pollution dans la zone, l’approche stratégique de gestion d’un événement de pollution, les techniques de lutte etc. A la fin du séminaire, les participants émanant des pays du golfe de Guinée se verront ainsi délivrer des éléments d’analyse leur permettant de mesurer les améliorations nécessaires à la prise en compte de ces risques, de se préparer à une participation active à une cellule de risque et pourront partager leurs expériences.

Partager cet article: