Les armes ne sont pas de petits pains

Notre sous-région est marquée par une insécurité grandissante. Cette situation est entretenue par la circulation anarchique des armes légères et de petits calibres.

Afin de lutter contre ce fléau, les Etats ont adopté en octobre 2015 un traité sur le commerce des armes. Pour vulgariser ce texte, la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de gros calibres a ouvert un atelier de formation ce mercredi 11 octobre à Lomé.

L’appropriation de ce texte par les différents acteurs a pour objectif d’acter l’adoption d’un avant-projet de loi relatif au régime des armes au Togo.

Pour le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame, « la mise en œuvre de ce texte devrait permettre de mettre en place un dispositif transparent et équitable pour faire face à cette situation préoccupante qu’est le terrorisme ».

Partager cet article: