L’ESMC et le RéMEDD décortiquent les notions de légalité et d’innovation de la plateforme – Lfrii l'entreprenant

L’ESMC et le RéMEDD décortiquent les notions de légalité et d’innovation de la plateforme

Isidore Akollor, Président du Réseau des médias engagés pour le développement durable (RéMEDD)

Afin de permettre à ses médias partenaires de mieux maîtriser les notions relatives à l’innovation qu’est l’entreprise sociale de marché commun (ESMC), les capacités d’une cinquantaine de professionnels des médias, membres du Réseau des médias engagés pour le développement durable (RéMEDD) ont été renforcées ce mercredi 09 mai à Lomé.

Deux thématiques principales ont retenu l’attention des participants. D’une part, l’innovation que constitue la plateforme et d’autre part, son intégration dans la légalité, gage de fiabilité dans son exercice. « Nous avons institué cette formation pour éclairer les organes de médias par rapport à l’innovation qu’apporte l’outil technologique de l’ESMC et surtout si cette innovation s’intègre dans la légalité. » , explique Mathieu Fayewa, agent d’affaires à l’ESMC.

Cet atelier a pour but, d’aider à corriger les appréhensions et idées reçues sur la démarche dans laquelle s’inscrit l’Entreprise sociale de marché commun (ESMC), en éclairant la lanterne des hommes de médias, leaders d’opinions qui à leur tour, l’expliqueront à la société Togolaise.

ESMC, l’innovation qui conjugue les secteurs privé, public et social

Selon les précisions de ses responsables,  l’ESMC est un dispositif, mais avant tout une machine virtuelle, ou une technologie destinée à faire les opérations marchandes pour réaliser la production commune et par ricochet, atteindre les 17 objectifs de développement durables. Une innovation qui s’offre comme solution à tous les Etats de l’ONU, signataires de protocole d’adoption des ODD.

Même si d’aucuns ne sont pas rassurés, Komlan Edzolevo, Juriste à l’ESMC rassure « L’ESMC est une innovation. Et pour que cette innovation soit implémentée dans une communauté, il faudrait qu’elle intègre les lois de la république pour se conformer intégralement aux textes qui régissent son activité ».

Une démarche dans laquelle les responsables de l’ESMC se sont inscrits depuis sa mise sur pied. « (…) Elle s’est immatriculée au registre du commerce et du crédit immobilier, (nous avons à notre actif des marques et des noms commerciaux qui ont été déposés à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), (…) De même, tous les supports marchands, bons, cartes, ordres de prélèvement irrévocables etc., s’exercent dans la légalité parfaite », a précisé M. Edzolevo.

Au cours de la journée, les journalistes des médias membres du RéMEDD ont eu l’occasion d’être mieux instruits sur les bases fonctionnelles de l’ESMC afin de permettre à la population togolaise, de tirer le meilleur parti de cette innovation qui permettra à terme l’atteinte des Objectifs de développement durable, notamment l’éradication de la pauvreté et la faim ainsi que la redistribution des ressources de production issues du marché commun.

Pour rappel, le RéMEDD est un partenaire de l’ESMC, rassemblant les journalistes ainsi que les médias, et qui sont tous autant, engagés dans l’atteinte des objectifs de développement durables aux côtés de la société civile et du secteur public. Il est présidé par Isidore Akollor, Directeur du journal Actu Express. (voir photo)

Partager cet article: