Vers un marché commun des TIC dans la CEDEAO

Les Ministres en charge des télécommunications et des TIC de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont adopté un règlement sur la mise en œuvre de l’itinérance gratuite dans l’espace CEDEAO. Cette decision prise à Praia dans la capitale capverdienne le 06 octobre dernier sera bientôt officielle, après la phase actuelle d’examen au parlement de la CEDEAO.

Elle vient concrétiser le protocole d’accord sur le Free roaming signé par 6 pays (Sénégal, Burkina Faso, Guinée Conakry, Mali, Côte d’Ivoire et Sierra Leone) le 28 novembre 2016 à Abidjan. À travers cet accord, les États de la communauté comptent mettre en place un marché unique dans le secteur des TIC.

Elle permettra entre autres, d’éliminer les frais d’itinérance sur les appels et SMS reçus par un itinérant d’un pays de la CEDEAO lors d’une visite dans un autre pays de la CEDEAO, de sorte qu’aucun frais n’est payé par l’itinérant pour la réception d’appels ou de SMS pendant 30 jours consécutifs, d’harmoniser le tarif intra-communautaire des appels et sms pour les clients en déplacement dans l’espace CEDEAO, d’harmoniser le tarif de gros qu’un opérateur du réseau visité peut facturer, à l’opérateur d’origine d’un client pour la fourniture de services de données en itinérance communautaire sur ce réseau visité de sorte à ne pas dépasser 80% du tarif de détail.

À travers ces nouvelles dispositions, les clients des opérateurs de téléphonie pourront téléphoner leurs proches lorsqu’ils sont en déplacement au sein de la CEDEAO, sans soucis pour leurs finances à cause des frais d’itinérance de données le plus souvent élevés.

Notons que le Free Roaming effectif depuis le 31 mars 2017 permet aux habitants des pays d’Afrique de l’Ouest, signataires du protocole d’Abidjan de recevoir gratuitement des appels et d’en émettre au tarif local lorsqu’ils sont en déplacement.

Partager cet article: