Vivre mieux avec une maladie chronique

Je suis diabétique, mes parents sont hypertendus, il/elle a le cancer, mon enfant est drépanocytaire, etc., telles sont quelques déclarations relevant de maladies chroniques.

Une maladie chronique de façon résumée est une maladie dont le traitement est non résolutif. Elle dure toute la vie, souvent, avec une tendance à empirer et une alternance de périodes d’accalmie et de rechute. Ceci étant, la personne malade est dans une condition très particulière parce qu’il n’est pas en état de santé, mais continue par vivre. Cependant, l’adaptation à la maladie chronique n’est pas seulement possible, mais nécessaire pour continuer à vivre au mieux.

Vivre mieux avec une maladie chronique, c’est :

  • Trouver un sens à sa vie avec la maladie,
  • Réorganiser l’identité que la maladie a modifiée,
  • Avoir un sentiment d’auto-efficacité, pour exercer un contrôle sur sa propre vie.
  • Recherche de sens

Trouver un sens à son existence est une exigence pour chaque être humain. Cela équivaut à trouver des raisons capables de faire de notre vie un événement digne d’être vécu, qui méritent qu’on engage un combat pour les concrétiser et qui puissent nourrir un sentiment de satisfaction. Dans cette recherche, les aspects cognitifs, affectifs et sociaux sont étroitement impliqués. Ainsi, le sens recherché peut être différent pour chaque personne et aussi leur signification. La personne malade doit constamment réactualiser, modifier et réorienter le sens qu’il donne à sa vie et à ses objectifs. Trouver un sens à sa vie, c’est faire le deuil de l’état de santé pour accepter vivre quotidiennement avec la maladie.

  • Reconstruction de son identité

L’identité fait référence aux rôles sociaux, aux croyances et aux valeurs, et à tout ce dans quoi on s’engage pour donner un sens visible à sa propre vie. La première chose à être atteinte en cas de maladie chronique, c’est l’image de soi. C’est sur cette image de soi qu’il faut beaucoup travailler. Est-ce parce que j’ai le cancer, la chimiothérapie m’a fait perdre les cheveux que je ne peux plus porter mon nom ou être celui ou celle que j’étais avant ?

  • Sentiment d’auto-efficacité

Trouver un sens à sa propre vie, et le concrétiser dans une identité donnée, est étroitement lié au sentiment d’auto-efficacité. Ce dernier est la sécurité réconfortante qui vient de la conscience de « savoir que l’on sait faire » dans un domaine particulier et pour une tâche spécifique. Pour promouvoir l’auto-efficacité, il faut :

*Identifier des objectifs significatifs précis et à sa portée (connaître ce que l’on peut faire même étant malade),

*Identifier les stratégies et modalités nécessaires à leur réalisation (savoir comment réaliser ces tâches de manière quotidienne sans aggraver son état de santé),

*Evaluer son comportement et faire les ajustements nécessaires (faire les tâches et surtout respecter le régime hygiéno-diététique qu’impose sa maladie).

Vivre mieux avec une maladie chronique, ce sont des compétences qu’il faut apprendre. La meilleure façon, est de consulter un psychologue de la santé dès la connaissance du diagnostic dans le but de promouvoir son bien-être physique, psychique et social.

Olivier Folly AYEBOUA

Psychologue clinicien et de la santé

Tel (+228) 91 95 09 22

Partager cet article: